Others
Trames vertes urbaines. De la recherche scientifique au projet urbain

Les trames vertes sont des aménagements du territoire visant à reconstituer un réseau écologique cohérent, pourvu de réservoirs de biodiversité. Elles reposent sur la protection des habitats naturels et permettent aux espèces animales et végétales de circuler, de s’alimenter et de se reproduire. Elles ont aussi un rôle majeur dans le fonctionnement urbain et sa durabilité. Issues des lois Grenelle I et II, les trames vertes doivent être intégrées dans les documents de planification de l’État et dans les plans locaux d’urbanisme (PLU) depuis 2011.

Richement illustré, ce guide propose une méthodologie de mise en œuvre des trames vertes en milieu urbain. Après avoir défini dans une première partie le concept de trame verte au regard de la réglementation, l’ouvrage présente dans la deuxième partie les résultats d’un programme de recherche coordonné par des urbanistes, écologues, sociologues, géographes et économistes. Ils reposent essentiellement sur une étude des écosystèmes de plusieurs villes françaises, comme Marseille, Paris, Angers, Nantes, Strasbourg, Montpellier ou encore Rennes.

Sont ensuite analysés les enjeux écologiques et socio-économiques de la structuration des espaces existants, qui tiennent compte de l’implication des différents acteurs au niveau global (échelle de la ville), paysager (échelle du secteur, du quartier) et local (échelle du jardin et de l’îlot).

Enfin, de nombreuses fiches pratiques permettant la mise en œuvre d’une stratégie opérationnelle de trame verte détaillent les cinq étapes clés :
− le projet politique (définition, enjeux, espaces concernés, financement) ;
− le diagnostic (identification des besoins, analyse exhaustive des potentialités écologiques et sociologiques du territoire, prise en compte des contraintes et limites physiques, administratives ou juridiques du tracé de la trame, etc.) ;
− le scénario envisagé (arbitrage des demandes et besoins locaux, programmation, implication des habitants, etc.) ;
− la mise en chantier (étude d’une trame verte, de sa conception à sa finalisation) ;
− la gestion dans le temps et dans l’espace (communication, ajustement des modes de gestion écologique, etc.).

Véritable outil de travail et d’aide à la décision, cet ouvrage s’adresse aux urbanistes, directeurs des espaces verts, paysagistes, techniciens et ingénieurs territoriaux, qui y trouveront des solutions concrètes de gouvernance et de gestion des trames vertes. Il est aussi destiné aux bureaux d’études, soucieux de réaliser et valoriser leurs projets de maillage vert.

Sommaire

• Les bases du discours, les bases de l’action
• Pourquoi des trames vertes dans la ville ?
• Une histoire entre aménagement et écologie
• Les trames vertes à l’épreuve des droits
• Études pluridisciplinaires et regards croisés sur plusieurs villes françaises
• Natures urbaines à Marseille : quels possibles pour une trame verte ?
• Écosystèmes et pratiques des espaces à caractère naturel à Paris
• Évaluation socio-économique des trames vertes urbaines aux marges de la métropole parisienne
• Espaces arborés dans les paysages urbains de trois agglomérations de l’ouest de la France
• Interactions entre végétation et climat urbain
• Trame verte : les pieds d’arbres à la croisée des chemins
• Les enseignements de la recherche
• Réflexions transversales sur les enjeux écologiques
• L’objet trame verte et les questions humaines et sociales
• Situations socio-politiques de trois villes françaises
• Croisements des regards scientifiques : quel paysage pour la ville de demain ?
• Comment faciliter la décision ?
• Exemples en débat
• Quelles modalités de gouvernance ?
• Quels outils et quel mode opératoire ?
Fiches techniques d’aide à la décision en 5 étapes clés
Étape 1 : Le projet politique
Étape 2 : Le diagnostic aux différentes échelles
Étape 3 : Les scénarios possibles
Étape 4 : La mise en chantier : exemple d’une phase
Étape 5 : La gestion dans le temps et l’espace


Auteur(s)

Nathalie Blanc est urbaniste, artiste, écrivain et chercheur au CNRS où elle est responsable de l’équipe « Environnement, territoires, sociétés » du LADYSS. Elle oriente sa recherche sur les relations entre art, écologie et espace public.

Philippe Clergeau est professeur d’écologie au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Il enseigne également dans différentes écoles d’architecture et participe à plusieurs projets de rénovation urbaine.